Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 08:37

Mon cadavre est doux comme un gant

Mon cadavre est doux comme un gant
Doux comme un gant de peau glacée
Et mes prunelles effacées
Font de mes yeux des cailloux blancs.

Deux cailloux blancs dans mon visage,
Dans le silence deux muets
Ombrés encore d’un secret
Et lourds du poids mort des images.

Mes doigts tant de fois égarés
Sont joints en attitude sainte
Appuyés au creux de mes plaintes
Au nœud de mon cœur arrêté.

Et mes deux pieds sont les montagnes,
Les deux derniers monts que j’ai vus
À la minute où j’ai perdu
La course que les années gagnent.

Mon souvenir est ressemblant,
Enfants emportez-le bien vite,
Allez, allez, ma vie est dite.
Mon cadavre est doux comme un gant.

(Louise de Vilmorin, Fiançailles pour rire, 1939)

aria2.jpg

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 14:09

51162_normal.jpg  

 

x-group-075.JPG

 

x-group-209.JPG

 

 

 

x-group-062.JPG

 

x-group-031.JPG

 

jfdupuis69-023.JPG

 

 

 

 

 

 

jfdupuis69-013.JPG

 

 

 

 

 

10300667_10152076026492644_950271071185436899_n.jpg

 

 

 

 

 

P1000053.jpg

 

Il est difficile de s'affronter soi-même sans complaisance, et ce peut aussi être une opération dangereuse qui confine à l'introspection. Les raisons qui ont poussé bien des peintres à se prendre pour modèle ont été très différentes (à l'époque romantique, quand les peintres ont un statut précaire, ils trouvent dans leur image renvoyée par un miroir un modèle que l'on peut peindre sans frais...).
    Par ailleurs, l'artiste ne se représente pas toujours comme il se voit dans le miroir; l'image est "truquée", recomposée, comme le souligne avec humour Norman Rockwell . De plus, une des spécificités de ce genre est qu'il est très difficile, voire impossible, au spectateur de faire la distinction entre portrait - de soi par un autre - et autoportrait - de soi par soi-même.
    Les propositions qui vont suivre tentent de mettre l'accent sur ces particularités. On peut, comme amorce, apporter quelques notions d'histoire de l'art tendant à montrer que l'autoportrait en tant que tel n'apparaît qu'à partir de la deuxième moitié du XVème siècle; auparavant, on trouve des portraits "subreptices" où l'artiste donne sa propre figure à un personnage d'une scène, religieuse par exemple: c'est à l'époque de la Renaissance qu'il acquiert un statut individuel, parallèlement à l'émergence de la figure de l'artiste et à l'apparition dans les lettres et la philosophie de la prise en compte de la personne.

 

 

IMAG0037-pola_normal.jpg

 

 

 

DSCN5299_inset.jpg

 

 

 

  dark2.jpg

 

 

3007233_157297_be1f81f203_l.jpg 

 

 

 

 

3048796_157297_be1f81f203_l.jpg

 

 

th_500_700_1305389902_1305389902_ccc_normal.jpg

 

notice.jpg

 

 

257244_10150184173567644_695997643_6718269_2639286_o_normal.jpg

 

74037 437784107643 695997643 5169580 1562628 n

 

 

 

 

bbbuuuuuuuuuuuuuuu_normal.jpg

 

 

 

1308230706_72808_filter_s_normal.jpg

 

210004 10150135347077644 695997643 6279566 5726440 o

 

 

 

 

 

 

219012 10150135334027644 695997643 6279405 6477385 o

 

 

  164388 473163037643 695997643 5700519 2682056 n

 

229117 10150151491852644 695997643 6429884 2075018 n

 

 

 

 

 

172244 492324802643 695997643 5930778 1876529 o

 

 

 

23953 322820962643 695997643 3399956 342945 n

 

 

tumblr_m5gvf22U3b1r7fpdlo1_500.jpg

 

 

248932 10150185909517644 695997643 6731744 5245039 n

 

 

 

 

257849 10150184791467644 695997643 6722246 5343450 o

 

 

 

266476 10150207560652644 695997643 6896328 7642539 o

 

 

56275 454691307643 695997643 5389185 7672766 o

 

 

 

60480 420322507643 695997643 4868591 4079693 n

 

 

 

  318708 10150255124707644 695997643 7344275 851943 n

 

 

 

 

277594_10150229093877644_695997643_7099390_298627_o.jpg

 

 

 

 

335463_10150247833467644_695997643_7271730_8373620_o.jpg

 

 

 

278480_10150229727022644_695997643_7106343_489484_o.jpg

 

 

  2859310_157297_be1f81f203_l.jpg

 

 

 

 

3026748_157297_be1f81f203_l.jpg

 

 

c-copie-2.jpg

 

 

 

infra.jpg

 

 

colage.jpg

 

 


Repost 0
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 01:29

 

 

CE909.jpg

Jean-François Dupuis : intarissable touche-à-tout

Par Dominic Tardif

«Il y en a qui trouve que ma polyvalence est ma principale qualité, d’autres que c’est mon plus grand défaut, que je devrais moins m’éparpiller », confie le photographe Jean-François Dupuis. Récit d’un parcours avec un intarissable touche-à-tout.

Googlez « Jean-François Dupuis ». Vous atterrirez rapidement sur son portfolio de photos de mariage, une série, tout aussi alimentaire soit-elle, dans laquelle on reconnaît déjà son flair pour le détail révélateur. Pas ici de sourire forcé sur fond bleu ou de regard échangé comme sur les affiches de comédies romantiques, aussi naturel que le glaçage sur le gâteau des époux. Dupuis débarque pendant les préparatifs d’une noce comme un photoreporter et se fait oublier, la meilleure technique pour prendre les convives en flagrant délit d’émotions.

Nous voilà bien loin des premières tentatives réalisées par le Sherbrookois à la fin des années 80, un travail d’épure, hyper-minimaliste. « C’est le grand André Kertész qui m’a allumé avec sa photo d’une assiette, une fourchette et son ombre. C’était simple, très zen, j’aimais la composition. J’ai photographié plusieurs fourchettes ensuite, c’est la première chose que j’ai faite en série. »

 

 

Après la froideur du métal, long détour par la chaleur du corps nu, avec une série de polaroïds érotiques (nombre d’entre eux sont en vente sur le site d’affiches www.clicart.com). Des compositions toutes en évanescence, en teintes bleutées et en ombres de femmes à la peau diaphane. « Je suis tombé sur une boîte de polaroïd pour une bouchée de pain dans une vente de garage », raconte Dupuis. « Ce qui est intéressant avec l’appareil, c’est l’effet vaporeux. L’image n’est pas net, ça ressemble quasiment à une peinture. »

Et puis comme pour mélanger les techniques argentiques avec laquelle il a appris son métier et les numériques auxquelles il s’est converti, l’artiste allait réaliser une série alliant, dans la noirceur de cette chambre noire appelée Photoshop, l’art fractal (art produit à partir de fonction numérique) et les dits polaroïds féminins. Résultat surprenant: les traînées de couleurs générées par des équations mathématiques magnifient les visages béats, lunaires, et les corps graciles des sujets.

 

 

Apprivoiser la lenteur

S’il a longtemps gagné sa croûte au début de sa carrière en croquant des photos de casting dans la métropole – « Il y a beaucoup de gens qui veulent devenir comédiens à Montréal », blague-t-il -, Jean-François Dupuis n’avait jamais inscrit portrait dans la partie projets personnels de son agenda. Il débutait cet été un travail de longue haleine et lourd de douleurs enfouies : ramener certains orphelins de Duplessis sur le lieu-genèse de leur drame, le site d’un hôpital abandonné à Saint-Ferdinand. « C’est désert comme paysage, on dirait qu’il y a eu une attaque nucléaire. » Malgré l’austérité du site et la gravité du sujet qu’il aborde, Dupuis apprivoise là une façon moins expéditive mais plus humaine de créer. « Il faut parler avec les gens, prendre son temps. On peut passer un après-midi au complet pour cinq ou six shots. Tu t’imbibes de leurs émotions, de ce qu’ils ressentent. » La destination ultime de ce travail en gestation : un livre.

Autre manifestation de sa polyvalence et de sa sensibilité curieuse, c’est à la Grosse Pomme que le photographe consacre sa prochaine exposition, à l’affiche au Belgo de Montréal dès mars 2011. Symphonie urbaine explore la technique de la multiple exposition sur un même cadre, qui restitue le constant mouvement caractéristique de New York avec des clichés d’un proverbial taxi jaune, de Times Square et ses billboards Budweiser ou de la devanture d’un bureau du NYPD. « Des images électriques », résume l’artiste.CE904.jpg

Repost 0

Présentation

  • : Jean-François Dupuis photographe
  • Jean-François Dupuis photographe
  • : Activités professionnelles Photographe Illustrateur dans le domaine de l'édition. D.E.C. en Photographie Matane A.E.C. en Infographie Montréal . Les illustrations photographiques de Dupuis lui permettent de gagner sa vie, mais à l'instar du chercheur en quête de connaissance pour son seul plaisir, il explore sans cesse les nouvelles techniques qu'offre la photographie moderne. Selon lui, l'introduction de logiciels de manipulation photographique a considérablement bouleversé le média.
  • Contact

Recherche